Plan du site Mentions légales © Copyright Scrib@lyre 2010 - Tous droits réservés Partenaires Histoire de techniquesHistoires à lire
Histoire de lieuxMes services et prestations
Accueil Actualités Conditions de vente Les 9 commandements de Scrib@lyre Tarification Conditions générales de vente Qui suis-je ? De Magali Tramoy à Scrib@lyre Contactez-moi Quelques Liens Si Tankha m'était conté Soleils et Cendre Adopt a native elder Il était une fois l'écrivain public Syndicat national des prestataires et conseils en écriture Livre d'or Ecrivain privé Ecrivain public Calligraphie & Reliure Autres prestations Histoire d'objets Histoire de scribes Histoire de mots Petites histoires Scrib@lyre ...ma plume au service de vos mots...
JournalismeProtéger une création Lorsque qu'un artiste compose, écrit, crée... il peut ressentir le besoin de protéger son oeuvre. Il peut s'adresser à lui-même ses oeuvres (textes et/ou partitions ou support sonore) sous pli recommandé et scellé par le feuillet avec accusé de réception (source SACEM) ou les déposer auprès d'un organisme tel que le SNAC ((Syndicat National des Auteurs et Compositeurs), la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) ou la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédia). Le SNAC et la SCAM demandent "de fournir les partitions (et les oeuvres textuelles) sur support papier, car celui-ci se conserve sans difficulté pendant la durée du dépôt, soit 5 ans". Scrib@lyre vous propose donc de mettre en forme vos créations sur papier pour vous permettre de déposer vos oeuvres. Ainsi, la saisie informatique de vos textes et/ou de vos partitions permettra une lisibilité parfaite de vos oeuvres. En outre, la prestation comprend la saisie informatique, le support papier et/ou cd-rom, l'enveloppe destinée au dépôt, ainsi qu'un document adapté détaillant la démarche à suivre et les sources d'information à consulter pour déposer vos oeuvres. Ce dépôt, non obligatoire (nous ne parlons pas ici de "dépôt légal" à la BNF, Bibliothèque Nationale de France), qui vise la protection de l'oeuvre en proposant de fournir aux tribunaux, en cas de litige éventuel, "un début de preuve d'antériorité de l'oeuvre" est valable 5 ans, renouvelable tant que l'auteur le désire. Toutefois, il n'entraîne pas l'adhésion à une société de perception des droits d'auteur en cas d'exploitation de l'oeuvre ; ceci étant une démarche annexe. ♦ Les démarches d'envoi en vue du dépôt de vos oeuvres et d'adhésion éventuelle à une société de perception des droits d'auteur ne pourront être faites que par vos soins.